Inouïs : Ariel Ariel

Ariel Ariel, c’est l’aventure dans laquelle nous emmène Ariel Tintar, chef d’orchestre du projet. En mai 2016, le groupe sortait son premier EP « Mwen Menti ». Nous l’avons vu à la dernière édition des Bars en Trans avec une salle comble, et vous pourrez le découvrir demain au Printemps de Bourges.

Ariel Ariel

Ariel Ariel signe les retrouvailles du bordelais Ariel Tintar, né à Fort de France, avec son identité antillaise, son île la Martinique, ses souvenirs et ses influences. Si il ne vous semble pas inconnu, c’est qu’il a fait un bout de chemin avec le groupe pop Pendentif.

A ses côtés, Blandine Millepied, qui officie dans le groupe Sahara. Deux technique de travail de chant différentes (Blandine travaille avec un professeur de chant indien, quant à Ariel il a une formation classique), qui mène à une réelle complémentarité et deux voix qui se lient naturellement. « La voix est traité comme un instrument parmi d’autres, c’est un choix » disait Ariel aux Inrocks.

Un mélange d’influences et de formations musicales au sein du groupe qui offre une musique lumineuse, et un EP réussi.

Mwen Menti, leur premier EP

En mai 2016, Ariel Ariel sortait son premier EP 6 titres. Des racines antillaises qui ont une place de choix : un titre éponyme, Mwen Menti qui signifie « j’ai menti » en créole, un autre titre Mon île en référence à la Martinique ».

Un EP remarqué, puisqu’Ariel Ariel a rejoint la sélection 2017 des Inouïs et est donc à découvrir à l’affiche du Printemps de Bourges demain.

Publicités